Communiqués de presse

31-01-2020

Esprit de famille sur la course entre La Trinité et Le Précheur


La quatrième étape de ce Championnat du monde était probablement la plus longue du tour. Les skippers ont su éviter les pièges des dévents de la Montagne Pelée en naviguant très au large. Après Jean Boulogne, le fils, vainqueur mardi, c'est Emmanuel et Vincent Boulogne (père et oncle) qui s'imposent au Prêcheur. La famille a pour le moment raflé 50% des manches !

La cata de sport, certains sont tombés dedans quand ils étaient petits !  C'est le cas de Jean Boulogne, vainqueur de l'étape mardi, fils d'Emmanuel Boulogne qui, lui-même navigue avec son jumeau Vincent et construisent la fameux Cirrus. Bref chez les Boulogne le F18 c'est avant tout une histoire de famille. Aujourd'hui la hiérarchie est respectée avec la victoire des aînés. Rencontre :


MARTINIQUE CATA RAID 2020  F18 RAID WORLDS  CLUB NAUTIQUE WIND F : 28th January   La Trinité /Le Précheur © Pierrick Contin


Emmanuel Boulogne, le père navigue donc depuis la création du F18 avec son jumeau Vincent.


"Mon fils, Jean me fait vraiment plaisir : il navigue très très bien et pour moi c'est génial. On ne navigue pas contre l'autre, on partage les mêmes objectifs.
A un moment, il était encore en tête aujourd'hui, j'avais envie de lui dire: mais va plutôt ranger ta chambre ! Mais non,  il a laissé la victoire à son père, c'est sympa !
J'ai commencé l'aventure du F18 quand ça a démarré dans les années 90. On a lancé en même temps un atelier pour faire de la réparation de bateau. La famille Boulogne ne s'arrête pas à la réparation mais crée son propre F18 : le Cirrus. L'entreprise est passionnante parce qu'on réalise tout de A à Z et le bateau est 100% made in France. En 2003, on gagne le championnat du monde avec Vincent, sur ce bateau qu'on avait construit."


MARTINIQUE CATA RAID 2020  F18 RAID WORLDS  CLUB NAUTIQUE WIND F : 28th January   La Trinité /Le Précheur © Pierrick Contin


Jean, le fils: "C'est super sympa de se tirer la bourre. J'ai toujours navigué avec papa depuis que je me suis vraiment mis à la compétition en 2011. Les Boulogne ont ensuite écumé les championnats, France, europe, monde en F16 et en F18. Mais c'est la 1ere fois que je navigue contre lui et ça fait vraiment plaisir de pouvoir jouer l'un contre l'autre."


Mathieu Marfaing (équipier de Jean) ajoute : "Quand son père nous passe devant Jean change de couleurs et là il essaye de remettre toutes les armes en place pour repasser devant, c'est la guerre ! Je ne veux pas voir ce que ça va être dans quelques années mais là aujourd'hui il a décidé d'être devant et il le fait bien ! Les Boulogne sont des gens passionnants. Manu au-delà d'être un passionné, a beaucoup de talent pour fabriquer ses bateaux et c'est aussi un mec en or."


La course :


Il n'y a pas de piège sur le début du parcours, précisait ce matin le directeur de course Didier Flamme. En revanche il peut y avoir de gros passages à niveau entre la Mutualité et la Perle. Le vent, dans cette zone est sous l'influence directe de la Montagne Pelée (sous son vent). Sur cette étape, si les cartes doivent être redistribuées, ce sera à ce moment-là ! Pour éviter les dévents, les skippers ont donc très logiquement navigué au large. Et, encore une fois, la course s'est jouée dans les tous derniers bords.


Emmanuel et Vincent Boulogne remportent cette 4è manche : "On a eu une étape avec des conditions assez légères sur le départ, conditions qui se sont renforcées un petit peu. C'était hyper agréable de faire des supers glissades. Juste à la fin, à l'ilet La Perle, on était 5è. Nous sommes rentrés dans une bulle d'air et là, nous avons eu plus de chance que les autres !"


Matthieu Vandame / Franck Cammas (2è) "La course est partie sous largue assez serré. C'est assez dur comme bord, il faut beaucoup border le spi, puis juste choquer ce qu'il faut pour que la voile ne décroche pas. Après, on a eu du portant où on a bien joué avec les duos  Jean Boulogne/Matthieu Marfaing et Gurvan Bontemps/ Benjamin Amiot. Ils sont passés devant. Après l'ilet la perle, il a fallu se replacer. On observait beaucoup les autres. On s'en sort plutôt pas mal (2è). On a de l'avance au général mais sur ce genre de course, il suffit de peu de choses pour tout perdre, il faudra rester concentrés demain."


Matthieu Souben/ Frédéric Moreau (3è) : "Encore une super étape dans le nord de l'ile, on s'est régalé ; la côte nord est sauvage et vraiment magnifique. On a pris le temps de regarder un tout petit peu parce que c'est vraiment un super endroit.
Côté course, pour nous ça s'est bien passé, on a pris un bon départ, on a eu un petit moment difficile avant de réussir à revenir dans le match juste l'arrivée quand le vent devient tout mou et on finit troisième ! On est encore dans le match pour le classement final. Le but c'est d'aller chercher le premier. Demain on navigue sur la côte sous le vent. La manche peut être assez piégeuse aussi. On va tout faire pour se projeter devant même si les leaders ont une position relativement confortable (avec 12 minutes d'avance)."


Général après 4 courses


Course 4


Rendez-vous est pris, demain, pour la cinquième et dernière étape de ce Championnat du monde des raids F18 !


 


Programme de la semaine


Dimanche 26 janvier : manche d'entrainement


Lundi 27 janvier : Schoelcher / Le Marin


Mardi 28 janvier : le Marin / Vauclin


Mercredi 29 janvier : journée repos


Jeudi 30 janvier : Vauclin / la Trinité


Vendredi 31 janvier : La Trinité / Le Prêcheur


Samedi 1er Février : Le Prêcheur / Schoelcher et remise des prix



Sélectionner un autre communiqué

Franck Cammas et Matthieu Vandame Champions du Monde des raids F18 2020
01-02-2020

La Martinique n'aura pas failli à sa réputation : plages de rêve, paysages somptueux, l'île nous aura dévoilé au fil des 5 étapes toute l'étendue de sa beauté. Des paysages somptueux dont les coureurs n'auront peut-être pas pu profiter pleinement. En revanche, tous sont très heureux d'avoir passé cette semaine sur l'eau où ils ont pris énormément de plaisir.

 
Esprit de famille sur la course entre La Trinité et Le Précheur
31-01-2020

La quatrième étape de ce Championnat du monde était probablement la plus longue du tour. Les skippers ont su éviter les pièges des dévents de la Montagne Pelée en naviguant très au large. Après Jean Boulogne, le fils, vainqueur mardi, c'est Emmanuel et Vincent Boulogne (père et oncle) qui s'imposent au Prêcheur. La famille a pour le moment raflé 50% des manches !

 
Suspens au paradisEtape Le Vauclin - La Trinité
30-01-2020

Chaque jour, la Martinique Cata Raid nous éblouit : par la qualité des paysages traversés et celle d'une course particulièrement disputée aujourd'hui. Il aura fallu attendre le tout dernier mille pour connaitre le podium.

 
Collé - Serré Sur l'Etape Le Marin - Le Vauclin
28/01/2020

Pour cette deuxième journée de course, les 37 équipages ont navigué entre Le Marin et la pointe de Faula au Vauclin dans le petit temps. Une journée qui s'annonçait donc longue…très longue ;  L'occasion rêvée de prendre du temps pour découvrir le village de ce Championnat du monde des raids F18

 
Etape 1 : Schoelcher / Le Marin Pas de pression, le plaisir avant tout !
27/01/2020

Prendre du plaisir, c'est le leitmotiv des participants de ce championnat du monde des Raids F18 2020 en Martinique.

 
Ouverture du Championnat du monde des raids F18 - Martinique Cata Raid 2020
26/01/2020

La 7ème édition de la Martinique Cata Raid a été officiellement lancée hier soir. 37 équipages vont s'affronter sur le tour de l'île aux fleurs pendant une semaine sur 5 étapes de 20 à 30 milles. Cerise sur le Mont-blanc au coco, pour la première fois de l'histoire de la course, l'épreuve désignera l'équipage Champion du Monde des Raids Formule 18 2020.  

 
Martinique Cata Raid, du 26 janvier au 1er février 2020
18/08/2019

Le Martinique Cata Raid 2020 sera exceptionnel, avec le titre de Championnat du Monde des Raid F18 !